Abidjan : À Pollueurs têtus, communication agressive

L’insuffisance de toilettes publiques et de poubelles dans nos cités est à l’origine d’un faisceau de problèmes liés à la salubrité urbaine. L’un des revers les plus significatifs est la prolifération de « toilettes-en-plein-air » et de dépôts sauvages d’ordures ménagères. Les murs dépourvus de peinture, les buissons, ainsi que les terrains vagues servent sans pudeur de latrines publiques. Les abords de maquis fréquentés ne sont pas épargnés.  Afin de convier les pollueurs impénitents au respect de la nature et du cadre de vie des populations, des messages muraux d’interpellation leur sont adressés. Ils sont pour la plupart communiqués avec un ton solennel, comparable à un décret émanent du dernier conseil des Ministres. On peut aisément lire « Il est formellement interdit d’uriner ici, amende 5 000 FCFA ». Cependant, ces messages fortement dissuasifs n’ont toujours pas les effets escomptés. Lire la suite