La pluie tomba et se mit à inonder

Ça alors ! L’eau de pluie a séquestré les routes, et s’est invitée dans les habitations. C’est surprenant ce que la nature est capable de faire, surtout quand elle se déchaîne. Elle semble essayer de se faire entendre… Par tous les moyens. On peut l’entendre gronder, comme le tonnerre. Le cas la saison des pluies est bien parlant.

Quelques années en arrière « Abobo clouetcha » et d’autres secteurs modestes étaient les bénéficiaires testamentaires de la volonté pluvieuse. Les images des populations qui y vivent et l’état des lieux de leurs d’habitations faisaient le tour des médias. Pendant ce temps le reste d’Abidjan se rinçait simplement. Très peu de mesures étaient prises pour améliorer la situation. Lire la suite